Ce blog est le votre, c'est vous qui le faites vivre. Sans votre mémoire et vos archives pour l'alimenter, il ne peut exister. Un grand merci à tous.
A la demande de certains, nous avons fait le choix de ne pas citer les propriétaires des documents afin qu'ils ne soient pas importunés.
POUR VOIR LES DOCUMENTS OU PHOTOS DE CE BLOG EN PLUS GRAND FORMAT, IL SUFFIT DE CLIQUER (CLIC GAUCHE) UNE FOIS SUR L'IMAGE.

jeudi 12 juin 2008

GUIVRY - PHOTO DE CLASSE 1960 - CLASSE DE MME DEPEYRE

GUIVRY - CLASSE DE MME DEPEYRE - 1960.
.
RANG DU HAUT de gauche à droite:
Chantal CARDON - Mélanie SALGADO - Evelyne POTEL - Annick ROUSSEL - Guilaine HAVART - ? BRUNEL - Jean-Paul DETUONI - Jean-Loup DESGARDINS - Bernard LIENARD - Robert BRUNEL - Gilles BERTON - Christian LEFEVRE - Richard FRANCOIS - Claudette DUVAL - Bernadette DUVAL - Annie DEPEYRE - MME DEPEYRE.
.
RANG DU MILIEU de gauche à droite:
? BRUNEL - Nadège ALLIAUME - Yves DEPEYRE - Jean-Guy BLANCO - Thérèse GIORGUETTI - Annick POTEL - Amélie SALGADO - Bernard LEGRAND - Jean-Marie DESGARDINS - Patrick BLANCO - Graziela BLANCO.
.
RANG DU BAS de gauche à droite:
Gérard DUVAL - Jean-Marc MIGNOT - Marie-Josée DYMKOWSKI - Joël WESNOKER - ? ROUTIER - Jocelyne POTEL - Monique LEGRAND - Régis DUNANT - Monique MELENCHON - Claude ALLIAUME - Serge POYEN - Luc BERTON.
.
LIEN VERS LES GADAS DE GUIVRY: TROMBINOSCOPE 1960

dimanche 8 juin 2008

L'ANCIENNE EGLISE DE GUIVRY

.
Sur cette photo, l'entrée de l'ancienne église. Les marches se trouvent au niveau du monument aux morts actuel.
Sur la gauche, l'entrée du prebytère.




.
L'ancienne église de Guivry était construite pour une grande partie en pierres de taille. Les briques que nous apercevons sur certains clichés, sur le clocher par exemple, pourraient provenir des réparations effectuées après 1871. Elle aurait été endommagée par les prussiens pendant la guerre de 1870.
Nous n'avons pas retrouvé la date de construction de cette église malgré nos recherches dans les différents centres d'archives.
.
.
Sur cette photo, derrière le monument aux morts, on aperçoit les ruines de l'église détruite au mois de Septembre 1918 par les allemands. Entre 1918, date de la destruction de l'ancienne église et 1929, date de la bénédiction de la nouvelle église, la messe était dite dans une baraque provisoire en planches.
.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

EGLISE ACTUELLE DE GUIVRY - POSE DE LA PREMIERE PIERRE

.
L'église ayant été complètement détruite au début du mois de Septembre 1918, il a été décidé d'en construire une nouvelle sur l'emplacement de l'ancien édifice.
Le dimanche 17 Juin 1928, à midi, la cérémonie de la pose de la première pierre débuta, présidée par M. l'abbé Georges LEMAITRE, doyen de Chauny, assisté de M. l'abbé LEBOURQUE, curé de la paroisse de SINCENY.
M. l'abbé Georges LEMAITRE, en vertu d'une délégation accordée par Monseigneur MENNECHET, Evêque de Soissons, a érigé et béni la première pierre de la nouvelle église contenant un parchemin roulé et placé dans un tube en verre, fermé à la cire, lequel a été enfermé et soudé dans un coffre en plomb avec des pièces de monnaie de l'année 1928.
Cette pierre se trouve sur la façade, dans un angle du côté droit. Voici le contenu du document placé dans le tube.
.
"En l'an de l'incarnation Mil-neuf-cent-vingt-huit, le dix sept du mois de juin, la septième année du pontificat de PIE XI, Souverain Pontife, glorieusement régnant, la première année de l'épiscopat de l'illustrissime et révérendissime Père dans le Christ, Monseigneur Ernest-Victor MENNECHET, Evêque de Soissons, Laon et Saint Quentin, en présence de M. Fernand CRETEUR, curé de la paroisse de Bethancourt en vaux, vicaire-économe de la paroisse de Guivry, de M. Achille LEQUEUX, maire de la commune de Guivry, de M. Auguste MARTIN, adjoint, de Messieurs Théodule GODIN, Emile DASSONVILLE, Albert BARDON, Charles GUFFROY, Théophile CHEVREUX, Fernand PESTEL, Louis GUILLAUME et Charles GERMAIN, conseillers municipaux. Messieurs Achille LEQUEUX, Auguste MARTIN et Louis GUILLAUME étant en même temps membres du conseil de fabrique de la paroisse de Guivry. De M. Antoine PARMELAND, l'éminent architecte et de M. Georges FERRANT son dévoué collaborateur, de M. François PETIT le très habile entrepreneur.
Le sermon d'usage ayant été donné par M. l'abbé Ludovic LEBOURQUE, curé de la paroisse de Sinceny, en l'honneur de la Très Sainte Trinité, de la Bienheureuse Marie, toujours vierge, de Saint Jean Baptiste, patron de la paroisse et tributaire de l'église, l'ancien édifice ayant été détruit de fond en comble sans aucun motif stratégique par les allemands, un des premiers jours de Septembre de l'année mil-neuf-cent-dix-huit, le révérend Mr Georges LEMAITRE, curé-doyen de Chauny, en vertu d'une délégation à lui personnellement accordée, par le Révérendissime Evêque de Soissons en date du vingt-six Mai dernier, signée du très Révérend Mgr DELORME, Vicaire général de Soissons, Archidiacre de Laon, sur le terrain de l'ancienne église a érigé et béni la première pierre de la nouvelle église de la paroisse de Guivry actuellement en construction".
.
Le document a été signé par Messieurs LEMAITRE, CRETEUR, LEQUEUX, PARMELAND, FERRAND et PETIT. Les cachets de la paroisse et de la commune de Guivry y ont été apposés.
.
La bénédiction de cette église a eu lieu le 21 Aout 1929.
.
.

Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

LA TOMBE REGNIER

LA TOMBE REGNIER EN 2008.
.
Tumulus sur la colline de Guivry à Commenchon, la légende locale veut qu'un général, au temps des Gaulois, soit mort là et que ses soldats aient apporté la terre dans leur casque pour élever cette butte à sa mémoire.

UNE PREMIERE VERSION...
.
Référence: J.F.TURPIN "Chauny et ses environs, études d'histoires locales".
.
"Au lieu du bouquet de vieux arbres, qui pour les habitants de la contrée, en marquait l'emplacement, la guerre de 1914-1918, n'a laissé qu'un mamelon dénudé, caché dans les bois de chataîgners, difficile à trouver à moins d'être initié.
La tombre Regnier était surmontée d'un gigantesque échafaudage élevé par le service de triangulation topographique. Elle attirait les regards des voyageurs en chemin de fer sur la ligne de Paris à Saint Quentin et sur la ligne de Tergnier à Amiens.
Tumulus Reinaldi, lisons nous dans les anciens titres. Mais quel est donc ce Reignier ou Reinald, pour qui on a amoncelé la terre, paraît-il à 130 pieds au dessus du bois.
De son sommet, on appercevait Saint Quentin et un grand nombre de villes et villages de l'Aisne, de l'Oise et de la Somme. Y aurait-il eu là une butte servant de signal comme les buttes artificielles de Roye sur lesquelles, autrefois on a trouvé des médailles, des fers de lance et des armures ?
Si l'on en croit les traditions qui se relieraient assez bien ensemble, Regnier serait le chef normand tué dans une bataille près de Quierzy-sur-oise par Charles le Chauve. Le roi avait une résidence à Rouy, où il tint une assemblée des grands du royaume.
Nous sommes portés à croire que le corps du chef normand aurait été porté sur la montagne et que sa tombe aurait servi à honorer sa mémoire plus qu'à perpétrer le souvenir de sa défaite. Il fallait rassurer les populations épouvantées et leur donner confiance dans la puissance du pourtant peu belliqueux petit fils de Charlemagne.
Peut-être faut-il voir là, l'origine de l'attachement indéfectible des Chaunois aux Capétiens.
Au lieu de chercher une protection près des comtes de Vermandois, des évèques de Laon et de Noyon, nous voyons que la commune de Chauny, conseillée et soutenue par les curés et chanoines de Saint Martin, a toujours voulu être sous la protection du roi de France.
Au dessus des tours de Chauny, les armes de la ville portaient des fleurs de lys. Les moines de la célèbre abbaye de Saint Eloi Fontaine à Commenchon avaient même ajouté à ces armes une devise explicative: "Tutantur lifia turres": Les fleurs de lys assurent la sécurité des tours. On peut tout aussi bien interpréter "les tours assurent la sécurite des fleurs de lys". Philippe d'Alsace, comte de Vermandois avait accordé à Chauny une charte communale en 1167. Peu d'années après, Chauny fut repris par le roi de France qui accorda aux Chaunois une charte encore plus généreuse. Philippe-Auguste, revenant de Bouvines, tint à venir remercier les Chaunois qui lui avaient envoyé leurs milices.
L'échange de bons procédés entre Chauny et la couronne ne fit que fortifier l'union des lys et des tours, jusqu'au jour où la fin de la royauté amena des temps nouveaux.
Au moment où j'écris, le soleil est déjà à moitié couché derrière la tombre Regnier. Son hémisphère rayonnante, encore une fois va s'éteindre, comme depuis longtemps ont cessé de briller le casque de Reynald et le crâne de Charles le Chauve." J.F.T.
.
.UNE DEUXIEME VERSION
.
Référence: M.H. PONTHIEUX "Notice historique sur Guivry".
.
"La grande laye de Commenchon à Guivry, autrefois la voie des moines, est un chemin forestier sur la crête des collines au nord de Commenchon.
On appelle laye ou laie, une bande séparative que l'on obtient en faisant le vide par l'abattage, et qui sert de limite à une portion de forêt.
La tombre Regnier, probablement d'origine celtique, est située dans un bois de chataîgners sur la colline de Commenchon à Guivry, à droite d'un chemin forestier appelé "la grande laye", qui conduit à la route de Chauny à Guiscard.
Peut-être est-ce le tombeau d'un chef normand nommé Raignier qui fut battu par Charles le Chauve, non loin de Quierzy. Mais un historien affirme que ce chef pilla Paris en 845 et mourut au Danemark.
Peut-être est-ce tout simplement le nom du possesseur du bois ? Rénier de Guivry frère de Guillaume de Beaugies.
Cette butte est la plus élevée que l'on connaisse, mais elle s'abaissa sous l'action de la charrue. On prétend qu'au XVIII° siècle, elle avait encore 130 pieds de hauteur et que de son sommet, on apercevait la ville de Saint Quentin éloignée de 7 lieues.
Jadis on communiquait par signaux avec la butte de Roye et la tombe de Vouël.
Au commencement du XIX° siècle, le faîte de ce monticule était couronné par douze hêtres énormes, puis on édifia un observatoire." M.H.P.
.
.
Quelle est la part de vérité dans ces différentes versions, dans la légende locale, personne ne peut le dire actuellement. Butte naturelle, tombe d'un chef Gaulois, tombe d'un chef Normand, Butte féodale servant à envoyer des signaux au château de Coucy ? Continuons de rêver.....
.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

COMPAGNIE D'ARC DE GUIVRY - TIR A L'OISEAU - ROIS,REINES ET ROITELETS DE 1831 A 2008


.
.
1831 - TELLIER Jean Baptiste
1832 - GUILLOT Clovis
1833 - POIRET Pierre Auguste
1834 - POIRET Pierre Auguste
1835 - TELLIER Jean Baptiste
1836 - LETOILLE Charles
1837 - LESIEUR Aimé
1838 - TELLIER Louis
1839 - SEZILLE Alexandre
1840 - POIRET Sebastien
1841 - TELLIER Louis
1842 - TELLIER Louis
1843 - GAILLARD Jean François
1844 - TELLIER Charles Napoléon
1845 - REMY Ferdinand
1846 - LETRILLARD Celestin
1847 - LETRILLARD Celestin
1848 - SEZILLE Pierre Antoine Alexandre
1849 - BLONDELLE Ferdinand
1850 - GERMAIN Boromée
1851 - LIENARD Alexandre
1852 - POIRET Pierre
1853 - GAILLARD François
1854 - GAILLARD François
1855 - LUCE Alexandre
1856 - TELLIER Charles Napoléon
1857 - LUCE Alexandre
1858 - LEMAIRE Victorien
1859 - LEMAIRE Victorien
1860 - FRANCELLE Charles
1861 - LEMAIRE Victorien
1862 - FRANCELLE Charles
1863 - CARDON Alexandre
1864 - DE LACOMBE Emile
1865 - TRINOCQUE Charles
1866 - TRINOCQUE Charles
1867 - FRANCOIS
1868 - POTEL Florentin
1869 - TRINOCQUE Charles
1870 - SAYART ou SAILLART Auguste
1871 - PAS DE TIR A L'OISEAU - GUERRE
1872 - LEMAIRE Leopold
1873 - DERCHE Pierre Louis
1874 - DERCHE Pierre Louis
1875 - BERANGER Jean Baptiste
1876 - TRINOCQUE Charles
1877 - LEMAIRE Leopold
1878 - FRANCELLE Charles
1879 - FRANCELLE Charles
1880 - DUVAL Sylvie
1881 - LEMAIRE Leopold
1882 - TRINOCQUE Arthur
1883 - DERCHE Abdon
1884 - SAILLARD Auguste
1885 - FRANCELLE Charles
1886 - FRANCELLE Charles
1887 - JOSSE Fernand
1888 - LEMAIRE Leopold
1889 - GAMARD Frédéric
1890 - GUFFROY Charles
1891 - LALOUETTE Alphonse
1892 - LEMAIRE Noémi
1893 - GAMARD Frédéric
1894 - GUFFROY Charles
1895 - DESAIN Léon
1896 - LEMAIRE Leopold
1897 - LEMAIRE Leopold
1898 - GUFFROY Charles
1899 - DESAIN Léon
1900 - TRINOCQUE Arthur
1901 - BERTON René
1902 - SAGNIER Gaston
1903 - DEBLE Edouard
1904 - LEMAIRE Noémi
1905 - LEMAIRE Leopold
1906 - LEMAIRE Leopold
1907 - DEBLE Edouard
1908 - DEBLE Edouard
1909 - DEBLE Edouard
1910 - COMBES D'AURILLAC (Curé)
1911 - POLLET Albert
1912 - BERTON René
1913 - BOUVIGNIES Marcel
1914 - JOSSE Fernand
1915 - Compagnie en sommeil
1916 - Compagnie en sommeil
1917 - Compagnie en sommeil
1918 - Compagnie en sommeil
1919 - Compagnie en sommeil
1920 - Compagnie en sommeil
1921 - Compagnie en sommeil
1922 - Compagnie en sommeil
1923 - CHEVREUX Théophile
1924 - GUFFROY Charles
1925 - LEQUEUX Achille
1926 - PESTEL Fernand
1927 - PESTEL Gaston
1928 - CARDON Divin
1929 - PESTEL Fernand
1930 - BROUILLET René
1931 - PESTEL Fernand
1932 - MILAN Roland
1933 - LEQUEUX Achille
1934 - GUILLAUME Louis
1935 - BOUVIGNIES Marcel
1936 - LIEVRARD Gaston
1937 - PESTEL Fernand
1938 - BOUVIGNIES Marcel
1939 - BOUVIGNIES Marcel
1940 - Compagnie en sommeil
1941 - Compagnie en sommeil
1942 - Compagnie en sommeil
1943 - Compagnie en sommeil
1944 - Compagnie en sommeil
1945 - Compagnie en sommeil
1946 - MILAN Léon
1947 - BERTON Marc
1948 - MILAN Léon
1949 - BOUVIGNIES Marcel
1950 - PESTEL Fernand
1951 - MILAN Roland
1952 - BROUILLET René
1953 - CARDON Maurice
1954 - BERTON Marc
1955 - PESTEL Azaria
1956 - BERTON Marc
1957 - Compagnie en sommeil
1958 - Compagnie en sommeil
1959 - Compagnie en sommeil
1960 - Compagnie en sommeil
1961 - Compagnie en sommeil
1962 - Compagnie en sommeil
1963 - Compagnie en sommeil
1964 - Compagnie en sommeil
1965 - Compagnie en sommeil
1966 - GUILLAUME Fernand
1967 - BERTON Marc
1968 - GODARD Pierre
1969 - GODARD Pierre
1970 - GODARD Pierre
1971 - GODARD Simone
1972 - GODARD Pierre
1973 - DIMKOWSKI Jean
1974 - HUSSENET Patrick
1975 - HUSSENET Patrick
1976 - PESTEL Azaria
1977 - HURIER Georges
1978 - HUSSENET Rolande
1979 - HUSSENET Michel
1980 - BERTON Marc
1981 - MOUCHON Benoit
1982 - HUSSENET Rolande
1983 - HUSSENET Michel
1984 - MOUCHON Benoit
1985 - HUSSENET Michel
1986 - GODARD Pierre
1987 - HUSSENET Yves
1988 - FIQUET Bruno
1989 - BERTON Luc
1990 - BEARD Claude
1991 - HUSSENET Rolande
1992 - BERTON Luc
1993 - GUILLAUME Fernand
1994 - GUILLAUME Fernand
1995 - LEMESLE Linda
1996 - LEMESLE Benoit
1997 - LEMESLE Lionel
1998 - POTEL Jérome
1999 - IVET Caroline
2000 - LEMESLE Lionel
2001 - LEMESLE Linda
2002 - CARLOT Dominique
2003 - CARLOT Gaël - Roitelet
2004 - CARLOT Dominique
2005 - RIOS Alban - Roi
2005 - CARLOT Gaël - Roitelet
2006 - HINCELIN Jean Claude - Roi
2006 - BROHAN Quentin - Roitelet
2007 - CARLOT Dominique - Roi
2007 - BROHAN Quentin - Roitelet
2008 - TERRADOU David - Roi
2008 - CARLOT Gaël - Roitelet
.
.
Les noms ont été copiés tels que sur les actes originaux. Pour certains, ayant fait des recherches dans les actes d'état civil, ils s'écrivent différemment.
.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

FORMATION DE LA COMPAGNIE D'ARC DE GUIVRY et PREMIER TIR A L'OISEAU - 1831




""" Année 1831
Formation de la compagnie du jeu d'arc de la commune de Guivry.
Premier tirage de l'oiseau.
Le dimanche premier jour du mois de mai mil huit cent trente et un après vêpres se sont réunis les dénommés ci-dessous pour le tirage de l'oiseau.
.
1-DUCHANGE Pierre
2-TELLIER Baptiste
3-POIRET Pierre Auguste
4-MARTIN Etienne
5-GUFFROY Emmanuel
6-GUFFROY Auguste
7-DOMMONT Jean Louis
8-POIRET Denis
9-GERMAIN Médard
10-CARDON Baptiste
11-LETRILLARD Gilbert
12-LEQUEUX Thomas
13-LETOILLE Fortuné
14-DUVAL Agathon
15-REMY Charles Louis
16-GERMAIN Isidore
17-DELATTE Mathieu
18-MARTIN Florentin
19-BERTON Charles
20-SEZILLE Alexandre
21-LETOILLE Charles Louis
22-GUILLOT Louis Honoré
23-POIRET Sebastien
24-LETRILLARD Onézime
25-TELLIER Napoleon
26-POIRET Isidore
.
Un de nous après avoir donné lecture de l'estature et règlement concernant la compagnie du jeu d'arc, pour le tirage de l'oiseau nous sommes partis tambour battant en bon ordre avec l'oiseau que nous avons planté sur un arbre. Nous avons commencé le tirage par ordre de tour, et Jean Baptiste TELLIER l'ayant abattu, nous l'avons reconnu pour notre roi pour jusqu'au tirage de l'oiseau en l'année mil huit cent trente deux.
Le même jour premier mai mil huit cent trente et un nous sommes réunis chez notre roi à l'effet d'élire nos officiers et sous-officiers de notre compagnie d'arc.
Aprés avoir recueilli les voix elles ont élues, savoir:
.
1-GUFFROY Emmanuel - Capitaine Connetable
2-SEZILLE Alexandre - Lieutenant
3-DOMMONT Jean Louis - Porte drapeau
4-LEQUEUX Thomas - Receveur trésorier
5-DUCHANGE Pierre - Procureur
6-GUILLOT Clovis - Greffier
7-MARTIN Etienne - Sergent
.
Ordre et rang des chevaliers.
.
1-REMY Charles Louis
2-BERTON Charles
3-DUVAL Agathon
4-GUFFROY Auguste
5-GERMAIN Isidore
6-CARDON Baptiste
7-POIRET Sebastien
8-LETOILLE Charles Louis
9-TELLIER Napoléon
10-LETRILLARD Gilbert
11-LETOILLE Fortuné
12-POIRET Isidore
13-MARTIN Florentin
14-GUILLOT Honoré
15-DELATTE Mathieu
16-POIRET Pierre Auguste
17-LETRILLARD Onézime
18-GERMAIN Médard
...."""
.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

samedi 7 juin 2008

1944 - LIBERATION - LE MONUMENT AUX MORTS DE GUIVRY


CEREMONIE AU MONUMENT AUX MORTS EN 1944 A LA LIBERATION.
.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

MAIRIE et ECOLE DE GUIVRY



Vues de la mairie et école vers 1905 (les trois photos ci-dessus). La marie a été détruite en 1914.
.
.

Vues de la nouvelle mairie et école (les deux photos ci-dessus), reconstruite aprés la première guerre mondiale. Ces photos datent des environs 1930.
.
.

Vues de la mairie et école (les deux photos ci-dessus) datant des années 50.
.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

ARTISANS DE GUIVRY - ENTREPRISE DE COUVERTURE ET ZINGAGE FERNAND PESTEL

.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

COMMERCES DE GUIVRY - BOULANGERIE







Les photos (ci-dessus) de la boulangerie CAQUERET-VILLIN ont été prises entre 1905 et 1915.
.
.

Sur les deux photos (ci-dessus) prises juste aprés la première guerre mondiale, on voit le four provisoire et M. CAQUERET, la boulangerie ayant été détruite. La nouvelle boulangerie sera reconstruite sur les ruines de l'ancienne.
.
.



.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.

ARTISANS DE GUIVRY - FORGE et MARECHALERIE BERTON





Les vues (ci-dessus) de la forge BERTON ont été prises vers 1900.
.
.
La photo (ci-dessus) de M. BERTON devant sa forge a été prise vers 1920.
.
.
La photo de la forge BERTON (ci-dessus) a été prise vers 1970.
.
.
Si vous possédez des documents, photos, cartes postales, vieux papiers sur ce sujet, laissez un message dans les commentaires (Vos coordonnées ne seront pas affichées sur ce blog !), je vous contacte rapidement.